un chrétien endormi ?

Publié le par Jésus affection

homme-qui-dort.1222804445.jpgLe Seigneur m’a permis de comprendre une réalité spirituelle par le truchement de mon fils Israël. Un jour, alors qu’il n’avait que 2 ans, fatigué, il s'était endormi sur le canapé, dans sa position assise.

Je l’ai alors doucement réveillé pour lui demander d’aller se coucher dans la chambre. Il ouvrit les yeux et me répondit : « je veux encore rester ici ». Je lui fis comprendre qu’il était entrain de dormir et le meilleur endroit était son lit dans la chambre. Alors il me répondit : « je ne dors pas, je ne suis pas couché, je suis assis. » Argument infaillible pour beaucoup de chrétiens malheureusement. En effet, tant qu’ils ne sont pas étalés sur la route de la vie, ils ne s’estiment pas être tombés. Tant qu’ils n’ont pas les yeux fermés, ils ne pensent pas être endormis spirituellement. Malheureusement le diagnostic est sans appel

 

Le chrétien endormi est insensible à l’Esprit, inconscient et aveugle quant aux réalités autour de lui. La plus grande tragédie tient au fait qu'il n'a plus conscience de la gravité de son état : il croit être débout en Jésus, il croit avoir tout ce qu'il lui faut, alors qu'en fait il s’est assoupi et  n'a rien du tout de ce qui est vital et essentiel. « Tu dis : je suis riche, je me suis enrichi et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu ...» (Apocalypse 3:17)

 

Tel un sidéen qui ne se rend pas compte qu'il est séropositif, il n'a conscience ni de ses véritables besoins ni de sa misère. Aveuglé par son propre péché, par son orgueil et sa suffisance, il est fermé aux réalités spirituelles. Il n'en saisit plus l'importance car il manque cruellement de discernement.

 

Dormir, c'est se désintéresser du monde. Le chrétien endormi  vit dans l'illusion de la réalité. Le mot « hypocrite » est la francisation d'un mot grec qui désignait un comédien. Un comédien désigne une personne qui compose et joue sur les planches du théâtre un personnage qui ne correspond nullement à ce qu'elle est dans la réalité quotidienne : c'est donc un hypocrite. Le chrétien endormi vit dans le mensonge, dans l'illusion de la réalité : « Tu passes pour être vivant, mais tu es mort. » (Apocalypse 3 :1). L’apparence a fait place à la réalité dans sa vie. Il donne l’impression d’être amoureux de Dieu alors que son cœur est ailleurs, il fait croire qu’il est actif et engagé à servir le Seigneur, mais ce n'est là qu'une impression trompeuse. L'arbre de sa vie porte peut-être beaucoup de feuilles, mais aucun fruit n’est visible.    Vivant sous l'impulsion de la chair, il ne produit que les oeuvres de la chair qui peuvent se résumer par :

 

Ne pas craindre Dieu - Ne pas résister à la tentation - Accepter les choses qui autrefois l’attristaient - Aimer le monde - Considérer le service chrétien, même la prière comme une corvée - Ne pas avoir le souci des âmes perdues - Négliger sa vie de prière et la méditation de la Parole de Dieu – Ne pas être choqué par les injustices sociales - Etre dur envers son prochain - Etre amers envers ceux qui sont en désaccord avec lui - Prendre les choses du Seigneur à la légère - Refuser de reconnaître ses péchés devant les hommes - Ne pas confesser ses péchés à Dieu chaque fois qu’il en fait – Négliger sa vie d’église - Ne pas exalter le Seigneur - Avoir confiance en lui-même, à ses capacités et ses relations - Douter de même de son salut - Douter de la puissance et de la fidélité de Dieu - Vivre dans l’hypocrisie - Prendre des décisions sans consulter Dieu - Désobéir à Dieu sans être troublé - Douter de l’amour de Dieu – Chanter et prier sans ferveur - Ne pas marcher par l’Esprit...

 

Le chrétien endormi vit dans l'infidelité spirituelle. Ecartelé entre deux maîtres opposés d'une main, il tient celle du Seigneur, de l'autre celle du diable -, il a un pied dans le monde, et l'autre dans l'Eglise. C'est une personne divisée et partagée, instable et indécise. Sa duplicité est d'autant plus dramatique que sa position est inconfortable : « Tu n'es ni froid ni bouillant. Si seulement tu étais froid ou bouillant ! Ainsi parce que tu es tiède et que tu n'es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. » (Apocalypse 3:16)

 

La défaite, la mechanceté et la frustration le caractérisent. Intérieurement, il est profondément insatisfait et même frustré. Car il a l'air du chrétien réveillé, mais sans en avoir la chanson, ce cantique nouveau que chantent les rachetés de Dieu. Son insatisfaction profonde le précipite tantôt dans la  susceptibilité, tantôt dans l'animosité amère. Il est instable et fragile. Proie facile à l'esprit du mensonge et de l'erreur, il se laisse facilement séduire et tolère sans problèmes les fausses doctrines, les enseignements et conseils de mondains. Son système de défense n'étant plus en éveil, il est influençable et versatile, car il ne sait plus repérer les véritables dangers.

 

 

Aujourd’hui si tu entends sa voix, n’endurcis pas ton cœur. Reviens à Jésus, car il t’aime toujours. il te  régénérera en renouvelant son alliance avec toi.

 

 

Vous savez en quel temps nous sommes [c’est le temps de la fin]: c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des oeuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière.  Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l'ivrognerie, de la luxure et de l'impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. (Romains 13:11-14)


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
<br /> Bonjour<br /> Oui c'est grave de s'endormir....<br /> C'est faire comme celui qui écoutait Paul parler....<br /> Lui assis sur le bords de la fenètre et qui est tombé...<br /> Sincèrement<br /> jean<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Je bénis le Seigneur car il est véritablement le bon berger. Il laisse les 99 brebis dans l’enclos pour chercher celle qui s’est égarée. Voyez<br /> comme son amour est grand ; car lorsqu’il met face à nous nos péchés, nos cœurs ressentent cet amour et ne peuvent que s’humilier devant Lui ; et confesser nos fautes. Il ne vient pas<br /> pour condamner mais son désir est de pardonner et de rétablir notre communion avec Lui.<br /> <br /> <br /> Aussi, je me joins à Pascal en célébrant le Seigneur pour chaque âme qui se tourne de nouveau vers son maitre Jésus-Christ. J’encourage chacun<br /> d’entre nous à rester éveiller et vigilant afin de na pas succomber aux attraits de l’ennemi.<br /> <br /> <br /> Dieu vous bénisse<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> Cher Cyriaque<br /> <br /> ma joie est grande pour ton retour à la maison paternelle. ma prière est que tu marches dorénavant dans une nouvelle vision de ta relation avec Dieu et de ta destinée ici bas.<br /> <br /> Saches que Jésus t'aime, et moi aussi je t'aime.<br /> <br /> Pascal,<br /> vie infuente en Jésus<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> La joie est grande dans mon coeur pour l'amour de Dieu manifesté par ce message. ce n'est pas un message de condamnation, mais un message plein d'amour car qui aime  bien châtie bie et notre<br /> Dieu nous aime.<br /> Dieu vous bénisse tous<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Cher Pasteur<br /> je voudrais te demander pardon devant toutes les personnes qui liront ce message. j'ai été inspiré de pensées pas propres envers toi parce qu'il me semblait que tu prennais tes enseignements sur la<br /> vie ou les confessions de tes fidèles, tellement tu parles de la vie de tous les jours dans les églises. malgré cela, je viens  malgré tout lire que vite fait quelques messages sur le site,<br /> plus pour chercher les failles de tes prédications qu'écouter l'Esprit de Dieu. mais aujourd'hui que j'ai compris que c'est la mission que Dieu t'a donnée car ce message que tu viens de donner, et<br /> le même que mon Pasteur est venu m'exhorter  hier dans la soirée, par rapport à ma vie spirituelle. les mêmes mots, les mêmes remarques et certains versets qu'il m'a donné sont dans ce<br /> messages. tu as fini par " si tu entends sa voix n'endurcis pas ton coeur" et lui aussi m'a plusieurs fois répété la même choses hier. alors en lisant ce message j'ai compris que Dieu depuis<br /> longtemps me parlait entre autre par toi. que Dieu me pardonne d'avoir eu des pensées négatives envers son serviteur. je t'écris sur le conseil de mon Pasteur. Je crois que le Seigneur a renouvelé<br /> son alliance avec moi, en me réveillant de la mort certaine dans laquelle je me trouvais depuis un moment, presque consciement. merci pour ce que ton rôle dans mon retour dans la maison de notre<br /> Père. Priez pour moi afin que plus jamais je ne sois séparé de lui.<br /> <br /> Que Dieu continue à t'utiliser.<br /> <br /> Cyriaque Modeste<br /> <br /> <br />
Répondre