Sa réponse succèdera à ton désespoir

Publié le par Jésus affection

Guantanamo-Prisonnier-2-2 « Celui qui s’accroche à sa vie pour la sauver à tout prix, la perdra ; celui qui la perd à cause de moi, la sauvera » Matthieu 10 :39


Connais-tu l’histoire de cet enfant et de son père, qui se promenaient dans un parc quand ils virent un petit oiseau pris dans les filets qui protégeaient de petits arbustes. Il avait beau se débattre pour sortir, rien n’y faisait. Le père de l’enfant tenta alors de l’attraper pour le faire sortir. Mais  tant que l’oiseau continuait à se débattre seul, le monsieur ne pouvait pas le prendre dans ses mains.


Demain la tristesse qu’il voyait dans le regard de son fils, il luit alors : «  viens, on va s’asseoir sur ce banc juste à côté et nous allons attendre. » L’enfant lui demanda pourquoi devraient-ils attendre. Le Père lui dit simplement. « Sois patient, tu verras. » 

 

L’oiseau se débattit pendant quelques temps encore puis  épuisé, se laissa tomber sur le sol.

Alors le Père dit à son fils : «  c’est maintenant que nous pouvons le sortir de son piège. Viens, tu vas délicatement le prendre dans es mains, le sortir des filets et le poser dans l’herbe à côté. Quand il recouvrera ses forces, il pourra s’envoler librement ». ce qui se passa effectivement, à la joie du petit garçon.

 

Saches que dans les moments où les problèmes te submergent, tant que tu ne cesseras pas de vouloir toi-même t’en sortir, tu perdras ton temps et ton énergie pour rien, comme cet oiseau de l’illustration. Tu cries à Dieu, mais tu ne le laisses pas s’occuper de ton problème. Tu pries mais au fond de toi, tu comptes sur tes relations, ton intelligence, ta force pour te sortir de filets.  Pendant ce temps, Dieu attend sur le banc, que tous tes moyens de résistance s’épuisent pour te tirer enfin hors de ce piège. Cette vérité est difficile à  accepter, parce qu’elle enseigne que le secours de l’Eternel est pour ceux qui meurent à eux-mêmes ; c'est-à-dire, qui ne se confient pas en leur propres forces mais qi s’abandonnent  véritablement dans les mains de Dieu. Pour eux, Jésus est le salut, pour  eux, la main de l’Eternel n’est pas trop courte. Il redonne vie aux espoirs déçus, guérit les cœurs brisés, restaure l’amour dans les familles, rétablit l’honneur de ceux qui sont bafoués.

 

Avant la résurrection de Lazare, Marthe parlait au passé, parce que pour elle c’était trop tard. Mais Jésus parlait du futur et par la suite, il a ressuscité Lazare. De même à ce qui te concerne, Dieu a en réserve pour toi un futur glorieux. Même si tout semble perdu et que tu te sentes impuissant face à une situation, cette parole de Jésus est pour toi : «  Celui qui croit en moi vivra, même si la mort est passé sur lui ». A bout de souffle, tu as peut-être l’impression d’être un perdant, que  c’en est fini de ta vie, de tes projets. Sache que Dieu se réserve le dernier mot. Saches que sa réponse succédera à ton désespoir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article