Qu'est-ce qui te fait courir ?

Publié le par Jésus affection

courir-4.jpgVous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! Car, qu'est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. (Jacques 4:14)


Le temps, incarné par la montre, est un facteur capital dans notre vie, mais un facteur particulier. En effet, au lieu d’être avec nous comme un instrument manipulable, le temps semble plutôt nous fuir. (Remarque que depuis que tu as commencé à lire ce message, le temps a avancé de quelques secondes). Pourquoi sommes-nous incapables d’arrêter le temps, ou de le maîtriser ? En fait la montre ou l’horloge ne nous permettent qu’à suivre la course du temps, non à le gérer, car c’est le temps en réalité, qui nous emmène. Nous courrons derrière le temps, nous travaillons et faisons tout par rapport au temps. Dès le matin, les yeux sont rivés sur le petit cadran de notre montre, et notre journée est ainsi planifiée par rapport au temps qui n’a jamais cessé de couler, comme une rivière, faisant fi de ce que nous  pensons, si nous souhaiterons nous reposer un peu ou nous arrêter tout bonnement. Dés le matin, le temps nous empoigne et nous fait courir pour éviter les embouteillages ou ne pas rater notre train de 8 heures 32 minutes… et nous faire arriver en retard au travail.


Voilà notre vie : courir derrière le temps, jamais en repos, car alors même que nos corps se reposent la nuit, nos pensées  se préparent pour la journée de demain. Dès que nous mettons le pied hors du lit, la course effrénée recommence. Et ainsi, avec le temps, la vie coule, file, devant nous, incapable de l’arrêter. On ne parle plus du passé, de cette folle jeunesse qu’avec nostalgie.

 

Incapable de le saisir ou de dominer sur le temps, nous réalisons qu’il ne nous appartient pas vraiment. Cela doit aussi nous emmener à comprendre que lorsque nous n’avons pas le temps, nous devons alors nous préoccuper de l’essentiel. En effet, chaque jour qui passe nous emmène doucement mais sûrement vers la fin de notre séjour ici-bas. Chaque seconde qui s’écoule met derrière nous une partie de notre vie que nous ne POUVONS PLUS  gérer. 

 

La vie est remplie de contraintes, de choix délicats et elle passe si vite : L'homme né de femme a la vie courte, et est rassasié de trouble. Comme une fleur, il éclot, et on le coupe; il fuit comme une ombre, et ne subsiste point. (Job 14:1 -2)
Tu cherches ton épanouissement personnel, voire celui des tiens. Il ne peine que pour satisfaire ses besoins, et pourtant ses besoins ne sont jamais satisfaits (Ecclésiaste 6 : 7)

 

La course derrière le temps n’a qu’un seul objectif : réussir sa vie matérielle et personnelle (école, travail, foyer, relation, argent, achats, loisirs…) Besoin d'argent pour s'épanouir, s'éclater mais aussi pour vivre à l'abri des soucis, pour construire la maison de ses rêves... et puis quand on l'a, on n'est pas comblé d'autant plus que les années passent, et la jeunesse s'envole.  On court derrière le temps, veut tout rapidement et on perd l’essentiel.

 

Mais la Bible nous réveille et nous donne une approche plus sage de notre vie et de la réalité du temps par rapport à nous. La réussite, ce n'est pas tout, gravir les échelons au travail est tellement bon, toujours plus haut. Mais la réussite, ce n'est pas tout. Il faut arriver à vivre heureux.

Je lui ai donné du temps, afin qu 'elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.(apocalype 2:21)
 

Le temps appartient au Créateur de toutes choses. C’est lui quil ’utilise à sa volonté et qui le fait couler, pour régler le passage et la vie de chacun ici-bas.


C’est pourquoi, au lieu de courir derrière le temps pour les choses vaniteuses et inutiles que propose la vie de ce monde, je t’exhorte plutôt à penser mettre de l’ordre dans ta vie spirituelle, à travailler à réussir ta vie spirituelle, avec autant de volonté, sinon plus, que tu cherches que le temps soit de ton côté, pour réussir ta vie terrestre.

Je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. (Philippiens 3:13-14)

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
dieu aidé moi
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br /> J'avais  hésité à parler de J.F. Oberlin, car dans certaines de ses pensées, il est proche de la théosophie !!!<br /> <br /> <br /> sincèrement<br /> <br /> <br /> Jean<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> <br /> Que Dieu nous aide à garder les yeux fixés sur le but....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
amène
V
<br /> <br /> Merci pascal pour ce message combien revelateur de notre état intérieur et de notre réelle préoccuptation ici-bas. que le Seigneur nous aide à nous occuper de l'essentiel à savoir, le retrouver<br /> dans ses cieux.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
N
<br /> <br /> ce message nous responsabilise concernant les ressources que Dieu met à notre disposition, à commencer par le temps, car, comme il est dit dans le message, c'est lui qui nous donne du temps afin<br /> d'accomplir les différentes tâches de notre quotidien, mais dans la pensée de lui plaire. Dieu vous bénisse<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre