La misère des chrétiens

Publié le par Vie influente

Si tu gardais le souvenir des iniquités, Éternel, Seigneur, qui pourrait subsister ?  Mais le pardon se trouve auprès de toi, Afin qu'on te craigne. (Psaumes 130:3-4)


Pour s’approcher de Dieu et l’adorer, il faut évidement le connaître mais aussi avoir l’assurance que l’on est accepté devant son trône. Avoir l’assurance que notre relation avec lui est « saine ». Je parle de l’assurance de ne pas avoir de problème avec Dieu, l’assurance d’avoir été pardonné de toutes les mauvaises choses qui l’ont attristé et déçu en tant que Père, et rendu furieux en tant que Créateur.


La vérité est nous avons été tous pécheurs et donc avons été naturellement privés de la gloire de Dieu, même de la possibilité de nous approcher de son trône pour l’adorer. Nous étions indésirables. Ensuite Jésus est venu. C’est lui qui a bu la coupe de la colère Dieu qui nous était réservait ; et par le sacrifice de Jésus à la croix et son sang versé, nous avons été pardonnés, renouvelés et réconciliés avec Dieu et donc autorisés à nouveau à nous approcher de son trône pour participer à la louange et à l’adoration que lèvent vers lui ceux qui lui appartiennent.


Malheureusement, certains chrétiens  des fois ont le sentiment de ne pas être dignes de Dieu, de ne pas avoir été pardonnés, ou...totalement été pardonnés. Alors qu'ils ont le Dieu créateur comme Père, ils ont l'air plus inquiets de l'avenir que  le non croyant.  Ils vivent dans une misère réelle, leur vie tant spirituelle et que physique n'est pas épanouie, car est malheureux celui qui dispose des ressources, des capacités mais qui, par ignorance ou incrédulité, ne sait pas les utiliser. Alors il se détruit, il meurt au lieu de vivre.


Ce qui est important aujourd’hui, c’est réaliser qu’il n’était jamais dans l’intention de Dieu que l’assurance du pardon vienne de nos sentiments. Cela n’a rien à voir avec les sentiments car à un moment donné, on peut se sentir pardonné, mais un peu plus tard, se sentir plus coupable qu’avant.


Dieu veut que nous SACHIONS que nous sommes  REELLEMENT pardonnés. Il a ainsi fondé l’assurance du pardon sur le fait le plus digne de foi au monde : Sa propre parole. La seule chose qui t’est demandé, c’est croire que ce qu’il a dit, c’est la vérité. Sa parole, la Bible, dit que nous confessons nos péchés, il nous les pardonne (1 Jean 1:9)

Dieu n’a pas archivé tes péchés comme au tribunal ou dans un disque dur. Il a dit que si tu es sincère dans ta repentance, il pardonne et oublie totalement tes péchés.  Il renouvelle tout dans ta relation avec lui. Tu dois le savoir et l’accepter.


Alors aujourd’hui, pour que ton adoration ne soit pas interférée par l’esprit de culpabilité et d’indignité, tu dois croire que tu es pardonné, que tu le sentes ou non. C’est important, car Dieu  a dit qu’Il t’a réellement et véritablement pardonné ; et sa Parole est  sacrée. «  Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même » (Hébreux 6 :13)


Voilà pourquoi le rétrograde repentant peut savoir qu’il est pardonné en s’appuyant sur l’autorité le plus sûre qui soit : la parole du Dieu vivant. Le fait de rétrograder n’est pas un péché qui puisse être pardonné. Pour celui qui a rétrogradé (existe-t-il un chrétien qui ne l’ait pas fait dans une certaine mesure ?), cette attitude est tout à fait compréhensible. Nous ressentons notre propre indignité et notre faillite totales d’une manière si intense qu’il nous faut une véritable assurance que nos fautes sont pardonnées et oubliées. Mais en réalité cette attitude n’est pas raisonnable. Si Dieu a pardonné, pourquoi devrais-tu accepter d’être tourmenté par des sentiments de culpabilité ?


Ta foi doit aujourd’hui s’approprier de fait le pardon de Dieu, parce qu’il a dit qu'il t'a pardonné. Tu dois vivre ce pardon dans ta vie de tout jour, surtout quand tu t'approche de lui. Tu ne dois plus penser au passé sauf pour y voir un avertissement salutaire afin de ne plus s’égarer loin de notre Dieu. Comme le déclare la Parole de Dieu, si ton cœur ne te condamne pas, ce n'est pas toi-même qui va te condamner  de nouveau,  et laisser ainsi l'ennemi  implanter en doute en toi.


Alors avec cette nouvelle assurance, Lèves-toi et apportes tes offrandes d’adorations et de louanges à celui qui en est digne ; lèves tes mains vers lui, Le Grand Dieu,  dont les actes dans ta vie sont aussi grands et l’amour infini, se répandant chaque jour dans ta vie comme une rivière inondant les plantes de la vallée


Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance devant Dieu. (1 Jean 3:21)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J


Bonjour
Oui Dieu est vraiment formidable !!!
sincèrement
Jean



Répondre
L

Le pécheur repentant est pardonné et réconcilié une fois pour toutes avec son Père céleste en Christ.
Toutefois, il est nécessaire de s'examiner quotidiennement avant que d'élever nos coeurs devant Lui... nous péchons continuellement de par notre nature charnelle et parfois même sans nous en rendre
compte. N'oublions donc pas avant même d'adresser notre adoration de dire comme le psalmiste : Qui connait ses fautes commises par erreur ? Pardonne-moi mes fautes cachées. Ps19:13
Merci cher frère pour cette exhortation :-)


Répondre
C

Merci ooo mon Roi...de m'avoir donné la Grace qui coule sans cesse de ton trone...
JC Que Dieu te bénisse


Répondre
B

Merci Seigneur pour ta parole si douce et si rassurante! Je te dis merci de me mettre en garde contre mon imagination. J'aimerai que tu prennes possession de mon imagination et qu'elle ne soit pas
un champ d'action pour le diable. Que ce qui vient de toi occupe constament ma pensée et que mes projets prennent source en toi! Amen! Merci pour le pardon et la réconcialition. merci pour le
nouveau nom que tu m'as donné.


Répondre
A

e combat spirituel proprement dit se trouve au niveau de notre pensée. C'est dans l'imagination que le diable place ses barrières iniques. Il influence et affecte notre imagination. C'est pourquoi,
Paul a dit : "Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les
raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ." ( 2 cor 10: 4&5.) Mes pensées ont été très souvent
captivées par des pensées humaines qui ont été une arme entre les mains du diable. C’est terminé. Seigneur, renouvelle mes pensées afin que je puisse penser comme Toi. Je remets tout entre tes
bonnes mains. Au nom de Jésus Christ. Amen.


Répondre