Aimes comme lui

Publié le par Lyz

  pour-toi_02-copie-1.gif« Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien aimés ; et marchez dans l’amour, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous, comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur » (Ephésiens 5:1)


Lorsqu’un bébé naît, il ne sait rien faire. Il apprend, en imitant  chaque jour ce que les autres font autour de lui. Un bébé français qu’on emmène grandir en Chine dès sa naissance, ne parlera pas le Français mais le Chinois, tant que les gens autour de lui parleront chinois. Aujourd’hui, nous chrétiens, sommes enfants de Dieu, et disciples de Jésus. Le disciple est celui qui observe et écoute le maître pour intégrer ses enseignements dans sa vie. Et l’un des exemples que Jésus nous donne à imiter, est celui de son amour  exprimé par sa mort sur la croix.


En effet, nous étions tous esclaves du péché et de la mort. Dieu en était attristé parce qu’il n’avait pas créé l’homme pour que celui-ci vive sous la domination de satan. La seule manière de nous sauver était de trouver quelqu’un qui devait mourir à notre place, afin d’accomplir la justice de Dieu. La Bible nous dit qu’à cet instant où Dieu cherchait cette personne, il eut un lourd silence dans les cieux et sur la terre. Personne n’osait accepter cette lourde mission qui menait à la mort. Mais une voix, se fit entendre dans ce céleste conseil. Jésus, uni dans l’amour pour l’homme avec son père, a accepté de se sacrifier, pour venir chercher l’homme perdu et le ramener auprès du Père.


Sans ce renoncement à lui-même qui a animé le Christ, sans son incomparable amour exprimé parle sacrifice de sa vie à Golgotha, nous ne serions jamais devenus enfants de Dieu. C’est ainsi qu’il nous a fait connaitre l’amour du Père, et nous a laissé sa vie comme un modèle. Voici son  commandement : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé » Jean 13 : 34 


Il est facile de dire à quelqu’un qu’on l’aime. Les cantiques dans nos assemblés sont remplis de paroles d’amour pour Dieu et pour notre prochain. Mais difficile de trouver le véritable amour du Fils dans les cœurs et les paroles des gens., quelqu’un qui sait renoncer à ce qu’il a de précieux, se faire serviteur.  Disciples de Jésus, nous ne devons pas être de ceux qui disent aimer ou vouloir que les hommes se convertissent sans être prêts à se dévouer totalement pour cette cause. Personne ne sera dans la joie, tant qu’un membre de sa famille se retrouve en prison, dans le couloir de la mort. C’est pourquoi, comme Jésus, aimons notre prochain sans intérêts, si ce n’est que le désir de lui apporter la paix, la joie, participer à l’écriture d’une nouvelle et belle histoire de sa vie.


Et cela commence par les membres de nos familles. En effet, alors que le Seigneur, attristé, cherche quelqu’un qui se mettra sur la brèche pour le salut des âmes, ils ne sont pas nombreux les chrétiens qui jeûnent et prient pour la conversion des membres de leur famille, leurs collègues, leurs voisins, ou même qui passent du temps dans la louange de Dieu, pour la vie de personnes qui semblent ne pas les aimer ou qui leur ont fait du mal.

Nous oublier pour que nos cœurs, comme Jésus, soient remplis de l’amour pour l’autre, parce que c’est la volonté de Dieu mais surtout, la manière de Dieu d’aimer. Jésus nous l’a montré et nous a recommandé de nous comporter pareil. Comme Jésus l'a fait pour toi, n’hésites plus à parcourir les distances et à briser les barrières sociales, intellectuelles, culturelles et raciales qui se dressent contre le témoignage que tu pourrais apporter de l’amour de Dieu.


L’Eternel Dieu avait dit à Gédéon qui doutait : Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n'est-ce pas moi qui t'envoie ? (Juges 6:14)

 

Puisses ton cœur être rempli de cet amour de Jésus-Christ, et que le Saint-Esprit te soutienne à témoigner par tes actes et tes paroles, que ce n’est plus toi qui vis, mais Jésus vis et agit au-dedans de toi.


Dieu te bénisse


Lyz.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
<br /> <br /> Jésus doit être pour la chrétien la référence, l'exemple à imiter---<br /> <br /> <br /> Alors que nous étions encore des pécheurs, loin de la face de Dieu---Jésus n'a pas regardé à notre état, mais s'est approché de nous et est mort à la croix pour réconcilier l'homme d'avec Dieu---<br /> <br /> <br /> De riche qu'Il était, il s'est fait pauvre---et a montré ainsi un amour parfait, sans borne et sans limite---<br /> <br /> <br /> Merci pour ce billet--------et merci pour tous tes commentaires sur le blog, très édifiants-------que Dieu te bénisse--je tenais à t'en remercier----------<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> ROSIA-----------<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> bonjour du mardi<br /> <br /> <br /> Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau<br /> <br /> <br /> bonne journée en Christ<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour<br /> <br /> <br /> Oui l'amour est quelque chose de surnaturel, que Dieu déverse. Il dépasse la raison, notre entendement. Il est puissant, profond, il supporte tout<br /> <br /> <br /> sois béni<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Mon cher brel. tu n'es pas seul dans cette hypocrisie qui fait malheureusemnt de la vie de plus d'un chrétien sur deux, si pas nous tous. et la situation que tu as à expliquer m'est aussi plus<br /> d'une fois arrivé, Que le Seigneur ous pardonne et nous aide à cahnger ce comportement.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> En Lisant se message, je pense aussi à<br /> celui de mardi : l’humilité. L’humilité nous aide à avoir une certaine cohérence entre ce qu’on est et ce qu’on fait. Malheureusement il arrive souvent que nos actes d’amour ne soit pas le<br /> fruit d’un sentiment profond mais plutôt d’une habitude superficielle acquise. On le fait parce que tout le monde le fait, c’est ce qui est convenable et on risque d’être pris pour un mauvais<br /> chrétien sinon. Par exemple, combien de fois j’ai demandé à quelqu’un de ses nouvelles en faisant semblant de m’y intéressé et d’être compatissante alors que je m’en foutais. Et trois minutes<br /> plus tard je l’avais oublié. J’ai honte de m’avouer à moi-même que cela représente au moins 8 fois sur 10. Seigneur s’il te plait débardasses-nous de toute ostentation ou parade dans l’amour afin que nous soyons simplement vrais.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre