Malade d'amour

Publié le par Vie influente

Je vous en conjure, filles de Jérusalem, Si vous trouvez mon bien-aimé, Que lui direz-vous?... Que je suis malade d'amour. (Cantique des Cantiques 5:8)

 

As-tu déjà eu des sentiments d’amour pour quelqu’un ? Si ton amour a été vrai et fort, alors tu dois avoir déjà vécu ces moments où tout autour de toi n’était que bouleversements ;  tes horaires, tes mentalités, tes autres relations, tes pensées. Tu tes souviens sûrement de ces moments que tu passais, le regard dans le vide, les pensées envolées vers l’être aimé, avec le seul désir, te retrouver seul avec lui, te blottir dans ses bras ou à l’inverse, lui offrir toute la terre, et le ciel avec. Les autres autour de vous n’existaient plus ; ils vous gênaient même. Et quand tu n’étais pas prêt de l’être aimé, rien que le fait de penser à lui emballait ton cœur qui battait alors plus vite que la normale. Et quand tu te retrouvais face à ton amour, te souviens-tu comment brillait ton regard, et comment ta bouche était incapable de prononcer une phrase cohérente ?  Et puis, te souviens-tu aussi de ces moments qui suivaient ? car brusquement, comme une digue qui a lâché, des torrents de paroles d’amour se rependaient de ton cœur sans plus s’arrêter. Lui dire combien votre amour était le meilleur, lui dire combien elle était la plus belle de la ville, combien il était le plus mignon de l’école, Combien sa présence te faisait du bien, et lui faire comprendre que son absence pourrait te rendre malade, même te tuer ! Le temps n’avait plus de valeur devant l’être aimé ; il n’y avait plus que lui dans tes pensées et dans ton cœur.

C’est la même chose lorsque nous rencontrons Dieu. En effet, quand notre cœur est décidé à l’aimer vraiment, notre âme ne peut plus continuer à vivre comme si elle n’a rencontré qu’une simple personne sympa. C’est un véritable changement dans notre manière de vivre et de penser. Nous ne pouvons plus nous passer de la présence de Dieu, nos pensées ne sont tournées que vers lui seul. Notre désir est de chercher à poser des actes pour lui plaire. Notre âme ne se nourrit plus que de seules belles paroles qui sortent de sa bouche. De toutes les façons, personnes ne parlent mieux que la personne qu’on aime.  Avant que nous trouvions l’occasion pour l’adorer, rien que le fait de penser que nous allons le rencontrer nous fait  battre le cœur de joie et d’impatience. Et dans sa présence, notre joie déborde tellement que nous ne sommes plus capables de nous taire, et nous nous rependons devant lui en actions de grâces, l’adorant et le célébrant.

Si la maladie d’amour des hommes peut emmener parfois  à la mort, la rencontre avec Dieu rend l'âme très heureusement malade. La maladie d’amour pour Dieu ne mène pas à la mort physique, mais à la gloire de Dieu car l'âme en réalité s’évanouit, meurt au péché et à tout ce qui n'est pas Dieu ou n'est pas ordonné par Dieu. Le Frère David nous l'affirme lorsqu’il dit : « Psaumes 84:2  Mon âme soupire et languit après les parvis de l'Éternel, Mon cœur et ma chair poussent des cris vers le Dieu vivant »

De même que le malade perd l'appétit et le goût des aliments, et qu'il voit ses forces petit à petit l’abandonner, de même, en ce degré d'amour, l'âme qui est en quête de Dieu perd le goût et l'appétit de toutes choses ; elle pâlit, devient faible, elle oublie tout ce qui est de sa vie passée. Ce qui l’intéresse c’est retrouver son amoureux, ou mourir. Je ne parle pas de coup de foudre, je parle de cet amour qui rend la vie fade, vide, tant que l’être aimé ne vient pas remplir nos jours. Le contact avec Dieu fait que l’âme ne sait plus vivre loin de lui. C’est ce que David exprime quand il dit : « O Dieu! Tu es mon Dieu, je te cherche; Mon âme a soif de toi, mon corps soupire après toi, Dans une terre aride, desséchée, sans eau » (Psaume 63 :1)

Voilà le premier pas vers la vraie contemplation, la vraie adoration. Parce que notre âme ne trouve nulle part goût, consolation, appui ou soutien, l’âme cherche et désire ardemment la seule personne qui est à même de lui apporter la perfection : DIEU.

 

Et quand il aura enfin trouvé, la guérison sera parfaite et totale, se nourrissant de l’amour de son Bien-aimé, l’épanouissement sera visible, car son cœur sera en totale paix, après tout le temps passé loin de celui que son cœur aime. Le temps qu’il passera dans sa présence ne sera pas assez long, les paroles qu’elle dira ne seront pas assez profondes, les services qu’il aura à poser ne seront pas assez parfaits, pour l’amour de celui qui remplit son cœur de tant de joie, de paix et de bonheur.

Voilà ce qu’un chrétien qui cherche Dieu en toute sincérité, de tout son cœur et de toute son âme, sent au-dedans de lui. Il n’y a plus rien de vrai que la présence de son amour dans notre vie.

Jérémie 29:13  Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur.

 

Dieu te bénisse

 

Pascal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour,Le début de l'article m'a fortement touché...Je suis reconnu handicapé pour l'Amour que j'éprouve pour une femme et cela est loin d'être une belle maladie lorsqu'L n'est pas là.Adam a eu sa femme comme tout être humain méritant et aimant vivre dans le sein de son Créateur unique.Jésus son fils n'est "que" l'exemple à suivre mais vu l'état du monde pitoyable que l'on vit de nos jours, à quoi à servie sa mort? Pâques est là pour nous la rapeller mais ce n'est que festins pour les "oubliants" et faim pour les affamés...Sa femme était une prostituée, de même que je ressens la mienne...Comment Adorer Dieu tout puissant s'il ne peut nous présenter notre femme dans toute notre splendeur à tout les deux sans les ignominies raconté par des menteurs ivres d'eaux frelatées?
Répondre
S
Seigneur, je m'associe à ta fille Alexiane pour te demander la même chose. aides-nous et donne nous de t'aimer plus que l'homme que tu as créé. par le NOM DE JESUS AMEN
Répondre
A
Seigneur, je voudrais bien tomber malade d'amour pour toi, ne plus vouloir souffrir et maigrir pour un homme, jamais fidèle, jamais sincère. je voudrais que tu libères mon coeur à désirer la présence et la  consolation des hommes, pour que je sois totalement à toi et que mes pensées ne se tournent que vers toi.Aides moi à ressentir mon coeur battre vraiment pour toi, car même quand je serai malade, je sais que dans tes bras je trouverais la guérison et la consolation. je voudrais te dire que je t'aime Jésus, je sais que je ne suis pas encore celle qui est digne de toi, mais tu connais le désir de mon coeur . libères moi par la puissance de ton esprit saint et donne moi de ne aimer que toi et toi seul.
Répondre
J
Bonsoir"Etre malade d'amour" n'est pas une mauvaise maladie !!!surtout quand c'est pour Jésus !Sincèrementjean
Répondre
G
que c'est beau mon frère, cette manière de nous apprendre à aimer le Seigneur. c'est simple, vrai et pas compliqué. J'ai le coeur qui bat, de réaliser que je dois aimer Dieu avec mon coeur, pas avec les paroles des autres. Dieu te bénisse pour ce ministère. je t'en suis sincèrement reconnaissant et glorifie le Seigneur. A bientôt.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Ghislaine
Répondre