descendre pour monter vers Lui

Publié le par Pascal

Environ huit jours après qu’il eut dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea, et son vêtement devint d'une éclatante blancheur. Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui: c’étaient Moïse et Élie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu’il allait accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient appesantis par le sommeil; mais, s'étant tenus éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui. Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit: Maître, il est bon que nous soyons ici; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Il ne savait ce qu'il disait.  Comme il parlait ainsi, une nuée vint les couvrir; et les disciples furent saisis de frayeur en les voyant entrer dans la nuée. Et de la nuée sortit une voix, qui dit: Celui-ci est mon Fils élu: écoutez-le! (Luc 9 :28-35)

Ce n'était pas seulement pour leur procurer du repos que le Maître emmena ses trois disciples préférés sur le sommet de la montagne, c'était avant tout pour leur donner comme une vision de la réalité de la gloire de sa nature divine.

Jusqu'à ce moment-là, le contact journalier qu'avaient eu ces trois hommes avec Jésus leur avait été une préparation à cette révélation. Témoins de ses miracles, ils avaient entendu les paroles merveilleuses que personne n'avait prononcées avant lui, mais il fallait davantage encore pour les courber dans l'adoration et dans un étonnement qui touchait à l'ahurissement. Il leur était absolument nécessaire d'abandonner leurs occupations quotidiennes pour contempler dans la calme solitude de la montagne la gloire transcendante de la personnalité divine du Christ. Mais cette transfiguration physique n'aurait pas suffi à conduire les disciples au but que s'était proposé le Christ, il fallait que leurs yeux spirituels fussent ouverts. Sinon ils n'auraient pas été plus capables de contempler la face du Christ que de discerner la présence de Moïse et d'Élie. Leurs oreilles durent aussi être ouvertes, sans cela il ne leur eût pas été possible d'entendre ces hommes s'entretenir du « départ que le Christ allait accomplir à Jérusalem , ni de percevoir la voix de Dieu elle-même disant:
 
Luc 9:28-36
Environ huit jours après qu'il eut dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. Pendant qu'il priait, l'aspect de son visage changea, et son vêtement devint d'une éclatante blancheur. Et voici, deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Élie, qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qu'il allait accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient appesantis par le sommeil; mais, s'étant tenus éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui. Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit: Maître, il est bon que nous soyons ici; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. Il ne savait ce qu'il disait. [...]» suite

Dieu s'est fait homme en [...]

[ Lire la suite du message ]

Ce n'était pas seulement pour leur procurer du repos (pique-nique au Mont-blanc), que Jésus emmena ses trois disciples préférés sur le sommet de la montagne, c'était avant tout pour leur donner comme une vision de la réalité de la gloire de sa nature divine.

Jusqu'à ce moment-là, le contact journalier qu'avaient eu ces trois hommes avec Jésus leur avait été une préparation à cette révélation. Témoins des miracles que Jésus faisait, ils avaient entendu les paroles que personne n'avait prononcées avant lui, mais il fallait davantage encore pour les courber dans l'adoration et dans un étonnement qui frôlait la stupéfaction. Il leur était absolument nécessaire d'abandonner leurs occupations quotidiennes pour contempler dans la calme solitude de la montagne, la gloire éminente de la personnalité divine de Jésus. Mais cette transfiguration physique n'aurait pas suffi à conduire les disciples au but que s'était proposé Jésus, il fallait que leurs yeux spirituels soient ouverts. Sinon ils n'auraient pas été plus capables de contempler le visage de Jésus le Christ, que de discerner la présence de Moïse et d'Élie. Leurs oreilles durent aussi être ouvertes, sans cela il ne leur eût pas été possible d'entendre ces hommes « s'entretenir » du départ que le Christ allait accomplir à Jérusalem, ni de percevoir la voix de Dieu elle-même disant: « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez le ». (Marc 9:7)

Dieu s'est fait homme en Jésus. Il nous parle par lui, la Parole de Dieu devenue chair, et nous devons le suivre dans l'obéissance sans nous demander comment et pourquoi. Mais ne l'oublions pas, il nous est impossible d'entendre sa voix tant que nous n'avons pas fermé nos oreilles aux voix du monde qui nous distrait. Nous ne pouvons pas non plus le rencontrer et entrer en communion avec lui tant que nous ne le désirons pas de tout notre cœur. Si nous ne nous taisons pas nous-mêmes, nous ne pouvons pas entendre ce que d'autres disent. Et même pour les comprendre parfaitement, il est nécessaire que nous leur donnions toute notre attention. De même, pour percevoir la voix de notre Père Céleste, il est de toute nécessité que nous gardions le silence devant lui, tout notre esprit et tout notre cœur fixés sur lui, car Il continue à ne se révéler qu'à ceux qui le cherchent.  Alors, ceux qui le chercheront ainsi le trouveront et ils auront le privilège de jouir de la communion des saints comme il arriva aux trois apôtres qui, grâce au Christ, jouirent encore de la communion avec Moïse et Élie.   « Ouvre mes yeux, pour que je contemple Les merveilles de ta loi! » (Psaumes 119:18)

Si nous lui apportons humblement nos cœurs, Il nous donnera la plénitude que procure le sentiment de sa présence. Comme la source remplit jusqu'à le faire déborder le récipient placé au-dessous d'elle, ainsi l'Esprit et la vraie paix de Dieu remplissent le coeur de celui qui s'abaisse pour les recevoir. Dans la méditation Dieu parle à nos cœurs, mais pas par le moyen de mots. En réalité, le chemin pour monter à Dieu est de descendre au-dedans de soi-même.

Alors ce soir, laisses-toi aller dans la rencontre de ton Sauveur, laisses l’Esprit de Dieu qui sonde même les profondeurs de Dieu te guide dans la connaissance  de l’excellence de son Amour et de  sa grâce. Rentres au-dedans de toi, dans les profondeurs de tes désirs de ton cœur, et tu monteras, tu t’élèveras, par la solitude de la montagne de la prière, et le rencontrer.

« Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d'un autre; Mon âme languit d'attente au dedans de moi. » (Job 19:27)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour très chèrs frères en Christ, C'est pour moi une véritable joie de connaitre d'autres frères en Christ comme vous. Cela me fortifie beaucoup et m'amène à vous demander un service que je trouve de capital. Le sevice est le suivant : Jétais un chrétien fervent. Mais par le temps ma vie spirituelle est devenue instable au point ou, j'ai de la peine à prier Dieu et à aller me consacrer à lui les dimanches. Face à cela, je constate que mes projets n'évoluent plus et je me demande ce qu'il faut faire pour corriger cela. Aujourd'hui je ne suis plus au Bénin, je suis en Suisse pour des raisons d'études et qui sont déjà hypothéquées. Je me demande ce qu'il faut faire réellement pour sauver cette situation et, raison pour laquelle je sollicite par la présente votre appui, votre accompagnement spirituel. Pourriez-vous m'aider à y parvenir? Je serais très heureux et accepterais volontier toute suggestion de votre part. Merci pour votre soutien, merci pour tout et que Dieu lui même vous garde.
Répondre
N
Je suis très heureux de lire votre message et que Dieu vous benisse.<br /> Pasteur je voudrais que vous priez pour moi car je suis entrain de<br /> perdre mon identité d'enfant de Dieu à cause du péché de l'impudicité.<br /> Je vous en prie, Pasteur priez pour que Dieu me pardonne et me visite<br /> encore comme d'autrefois.<br /> Merci pour ce message qui m'a beaucoup édifié et je continuerai à lire<br /> toujours car cela me fais beaucoup du bien et me reconforte.<br /> Merci beaucoup.
Répondre
L
Merci Seigneur pour ce<br /> merveilleux message. Je t'en supplie, à l'instar de David, Daniel et Abraham,<br /> donne moi l'humilité. L'humilité spirituelle, céleste qui n'a pas d'équivalent<br /> terrestre, humain ou religieux. Touche mon coeur aujourd'hui ; e ne veux plus<br /> sentir cet orgueil invisible mais présent en moi, tant envers mon entourage qu’envers<br /> toi mon Dieu, croyant mieux te connaître, alors qu’en réalité je ne voyais qu’un<br /> homme spirituel, à la place du Dieu vivant que tu es. Donne moi de mieux m’abaisser<br /> afin que je sois capable de te connaître. C’est au Nom de Jésus Christ que je<br /> prie. Gloire de soit rendue Seigneur Amen.
Répondre