Pourquoi Dieu est-il intervenu ?

Publié le par Vie influente


Cette question vient d'être posée sur le site : " Bonjour je m’appelle Yaël et j’ai 19 ans. J’ai une question à vous poser : pourquoi D.ieu nous envoie des épreuves s’il connaît notre avenir ? Et quand nous faisons le mauvais choix, comment peut-il nous en vouloir ?"
Je peux me tromper mais par le nom et la manière d'écrire le mot Dieu, Yaël doit être de confession juive. alors j'irai direcetement sur ce qui me semble important dans la relation Dieu et l'homme, et le rôle qu'à joué Jésus, dans la reconcialition de l'homme à Dieu.

Tout au commencement Dieu donna à l'homme la liberté de lui obéir ou de lui désobéir. L'objet qui devait servir à concrétiser ce choix était un arbre. Parmi tous les arbres fruitiers du jardin d'Eden il y en avait un seul dont il ne fallait pas se servir. Dieu avait assorti cette défense d'une condamnation à mort pour celui qui la transgresserait (Genèse 2,17). Un jour l'homme choisit de manger du fruit de l'arbre. Et pour cette seule faute, il tombe sous la loi de la Parole que Dieu avait proclamé : la mort. Ainsi l’humanité par Adam est-elle naturellement morte (des morts vivants). Voilà  pourquoi naturellement il est difficile à l’homme de ne pas pécher.

Bien des siècles plus tard, un homme est venu vivre et mourir sur terre dans le but de libérer les hommes de cette condamnation à mort. Cet homme est mort à la place des coupables. Ainsi tous ceux qui le désirent peuvent échapper à cette condamnation (Jean 3 :16). Un autre a payé à leur place. Dieu a voulu que son Fils Jésus-Christ conduise à la vie éternelle toute personne qui comprend et qui accepte pour elle- même que seul le sacrifice fait sur la croix du calvaire lui procure le pardon (Jean 6:40  La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour). Alors réfléchissons à ces deux événements capitaux de l'histoire humaine : l'acte de révolte d'Adam et le sacrifice de Jésus-Christ. Qu'en penses-tu ? D'un côté, n'est-il pas injuste de condamner définitivement tous les humains pour cette seule faute commise par nos premiers parents ? Et, d'un autre côté, n'est-il pas injuste de pardonner les innombrables péchés de millions de pécheurs simplement parce qu'un seul est mort à leur place ? (1 Pierre 3:18  Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit). Dans le premier cas Dieu nous semble être trop dur. Sa justice est privée de toute bonté. Et dans le deuxième cas Dieu est trop bon. Le fait de pardonner librement et gratuitement nous semble manquer de justice. Alors, Dieu est-il juste ? Oui, rigoureusement juste. Cette justice de Dieu bouleverse notre façon de penser. Nous avons du mal à comprendre ce qui nous dépasse à ce point.  Il y a tant d'innocents qui souffrent et tant de coupables qui sont heureux. Il y a tant d'enfants qui sont marqués par la guerre, la famine et la maladie. Comment se peut-il qu'un Dieu, qui se dit bon, permette cette injustice ? Les chrétiens savent que Dieu est bon. Mais parfois eux aussi nous nous demandent pourquoi Dieu n'intervient pas dans sa bonté.

Mais c'est à cause de sa bonté que Dieu est intervenu dans la douleur humaine Il a vu notre monde marqué par la haine et l'orgueil, souffrant d'un manque d'amour et de justice, corrompu par le péché. Il est venu et s'est fait homme afin d'apporter son remède à nos problèmes. Il a vaincu Satan et le pouvoir destructeur du péché. Dans sa bonté, Dieu propose le seul moyen de salut.

Alors que faire face à un Dieu qui met tout en oeuvre pour que le pécheur soit sauvé ? Devons-nous quelque chose à ce Dieu tout-puissant, parfaitement juste et bon ? Parmi les réponses possibles il n'y en a qu'une qui soit sensée. Ce Dieu, nous devons l'aimer de toute notre force, de tout notre être, de toutes nos pensées. C’est de la reconnaissance, de réaliser que par notre propre désobéissance, nous avons tout fichu à l’air, mais que dans son amour, Dieu est intervenu en envoyant Jésus, Fils de son cœur pour payer, réparer, afin que l’homme ne soit plus condamné. Nous lui devons (et cela au suprême degré) obéissance, confiance, reconnaissance, amour et louange. Si nous faisions moins que cela, notre engagement ne serait pas digne de Dieu. Que ton âme le célèbre et l’adore, maintenant.

Oui, il connaît notre avenir mais il y a cete liberté qe nous avns, de choisir le bien ou le mal. Et Dieu ne nous en veut pas. il doit être amer de réaliser que malgré l'oeuvre d'amour de Jésus de mourrir à la place de l'homme, celui-ci continue de vivre comme personne n'a payé pour lui. A croire que la mort éternelle l'attire plus que la vie.

Publié dans MEDITATIONS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article