Gardes la bassine sous le robinet

Publié le par Doris Massala

Jean 15:1-8  "Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples."

Le seigneur m'a permis de comprendre quelque chose au travers ces versets ; j'aimerais partager avec mes frères et soeurs de la communauté Ebenezer.

Ces versets parlent de demeurer en Jésus afin de porter des fruits sur tous les plans, et j'aime bien l'illustration de ses versets. Dieu qui est le vigneron, Jésus qui le cep que Dieu plante et nous les sarments (les branches) attache à Jésus.

Il y a une chose merveilleuse que j'ai comprise ; aujourd’hui l'accomplissement de la parole de Dieu dans nos vies ne dépend plus de lui, mais de nous. A cause de  notre instabilité spirituelle ou encore notre déséquilibre spirituel, nous ne pouvons voir la main de Dieu. 

Dieu ne nous demande qu'une chose pour que nous soyons remplis de lui, pour que sa gloire explose en nous, pour que nous portons des fruits et soyons des témoins de celui qui est en nous: il nous demande juste de demeurer en lui, demeurer continuellement dans sa présence.

Comme une bassine sous le robinet, tant qu'elle n'est pas remplie, on ne peut la retirer.

Le monde d'aujourd’hui est plein de distractions, des soucis de tous les jours qui nous éloignent de Dieu et nous empêchent de demeurer dans sa présence.

Hier encore dimanche, mon pasteur a dit quelque qui m'a réveillé, il dit qu'aujourd’hui nous ne devons plus prier pour les bénédictions, car elles sont là présentes, seulement nous devons prier afin que Dieu nous accorde la grâce de demeurer dans sa présence, d'être soumis et obéissant. Car il rien de mieux que de demeurer dans sa présence, dans la soumission et l'obéissance.

Que Dieu bénisse chacun de nous et nous éclaire chaque jour d'avantage.

 

Doris Massala

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bonjour mr Doris massala !je ne sais quoi dire suite à ce message, à vrais dire suis vachement béni de puit le dimenche Dieu ne cesse de me parler de demeurer dans sa présence que le bon Dieu vous bénis d'avantage, je suis vraiment combler de joie et de paix, tout ce que vous aviez dit est vrais, tout ce que je vous demande c'est de penser à moi dans prière , que Dieu m'accorde la plus de force et de l'amour d'étre fidel à lui amen.
Répondre
L
Merci cher ou chère Doris !! le message est simple mais la éralité est profonde. le Seigneur nous aime parce que depuis le début sur ce site, il essaie de nous rappeler que c'est lui le patron, qu'il nous aime, que nous devons plus le regarder Lui et non le monde et ses illusions. Nous avons besoin de sa paix pour que nous ne soyions pas flottants et ebranlés, pendant que nous attendons l'accomlissement de  sa parole dans notre vie.Gloire à Jésus.
Répondre