Vie de prières ou de monologues ?

Publié le par Vie influente


"Il y a un temps pour se taire et un temps pour parler" (Ecclésiaste 3.7).

As-tu remarqué  que bien de fois, quand quelqu’un te parle, tu ne l’écoutes à peine, mais que tu parles sans  t’écouter ? En fait tu et tais juste pour attendre qu’elle termine afin que tu reprennes rapidement la parole. Avant même qu’elle n’ait fini, tu as déjà commencé à préparer les phrases dans la tête pour lui répondre, sans véritablement l’avoir écouter pour mieux la comprendre. On cherche en réalité une contre argumentation. Discussion sans fin, qui fatigue plus que ne fortifie;  qui décourage plus que ne rassure.

N’as-tu jamais remarqué que quand deux personnes se chamaillent elles élèvent la voix ? Elles crient alors qu’elles ne sont qu’à 20 cm l’une de l’autre ? La raison est simple : en réalité, elle sont éloignées l’une de l’autre dans leur cœur et pour que l’autre m’entende mieux, il me faut crier. On n’a aucun désir de comprendre l’autre. On veut juste se faire entendre. On ne cherche pas la paix, on veut simplement imposer sa loi. C’est ainsi que certaines personnes parlent durant des heures, sans finalement se comprendre. Et quand cela dure, un conflit naît naturellement et il ne peut se résoudre que lorsque l’une d’elles se résout de baisser le ton, à se taire pour écouter l’autre.

Le chrétien du 21ème siècles ne prend plus le temps de se taire pour écouter Dieu lui parler.   Il est d’accord, oui, Dieu est Tout-Puissant, il est Berger, Il est celui qui guérit, il est celui qui pourvoit, il est le soutien de nos vies, mais cela s’arrête à ces mots, parce que Dieu le conseiller, celui qui parle à ses enfants, on l’a pratiquement oublié. On a beau dire «  je veux qu le Seigneur me parle sur telle situation », on ne l’entend pas parce que quand il essaie de parler, on ne l’écoute pas, ou que l’on est occupé à monologuer seul, en croyant dialoguer avec lui. C’est crier au secours alors qu’on est entrain de se tomber dans un trou. Si on ne se tait pas, malgré le danger imminent pour écouter les instructions de sauveteurs, on va mourir avec l’impression  que personne n’a voulu  nous venir en aide.

Dieu nous parle régulièrement, mais la mauvaise habitude de penser que « plus parler c’est mieux se faire comprendre » fait que lorsqu’il essaie de nous donner ses instructions pour notre bien, nous ne l’écoutons même pas. La prière est un dialogue, c’est-à-dire, un temps pour toi durant lequel tu parles à Dieu, puis un temps pour Dieu durant lequel il te répond, ou te donne ses conseils, ainsi de suite. Ce n’est pas un monologue, ou pire, une récitation devant un spectateur appelé Dieu. Apprendre à écouter Dieu, c’est véritablement méditer sa Parole pour connaître tout ce qu’il planifié concernant notre vie, notre destinée. C’est méditer sa parole pour comprendre de quelle manière nous devons nous comporter, pour que nous soyons dignes de lui, des enfants bien-aimés de Dieu.   Apprendre à écouter Dieu, c’est lui donner l’occasion de pouvoir nous dire la vérité sur l’ennemi et donc nous rassurer quand à notre victoire en Jésus Christ, au lieu de transférer notre foi sur le diable, un ennemi vaincu depuis.

Prendre le temps d’écouter Dieu, c’est se résoudre à se taire au-dedans de nous et laisser son Esprit nous connecter avec le Père au travers sa Parole, afin que le Seigneur nous parle de l’infini et merveilleux amour qu’il voue pour chacun de nous.

Apprendre à se taire pour écouter Dieu, c’est vivre en PAIX quelle que soit la situation.

"Que tout homme soit rapide à écouter, lent à parler et lent à se mettre en colère" Jacques 1.19

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ce n'est pas un problème d'être  pro, mais de chercher d'abord à connaitre celui que tu prie. c'est la base même de notre vie chretienne. parler à Dieu par la prière, c'est avoir en pensée qu'il est vivant et qu'il écoute.
Répondre
M
ma question sera peut vue comme bête pour ceux qui se prennent dejà pour des pros de la prière, mais je veux savoir. quand on prie, on doit se souvenir que c'est dialogue c'est vrai, mais comment arrivé à parler et à écouter quelqu'un qui ne "reponds" pas de la même manière que moi je lui parle ?
Répondre
G
Merci pour ce message. il est vraiment difficile de se taire devant Dieu et ça je le reconnais personnellement. le problème est spirituel car apprendre à écouter l'invisible, c pas donné. mais que Dieu lui-même nous aide. à mon niveau j'ai  compris bcq 2 choses
Répondre