Peu de foi ou pas de foi ?

Publié le par Vie influente


Psaumes 145:3  L'Éternel est grand et très digne de louange, Et sa grandeur est insondable.

Réaliser la grandeur de Dieu nous permet de ne plus être tenté d’essayer de le réduire à une dimension conforme à notre nature humaine.  Nous pensons Dieu comme nous pensons voiture ou maison, avec des limites de leurs formes et donc de leur identité et de leur capacité. Dieu n’est pas limité ni par sa dimension, ni par la capacité de faire par nous et pour nous, des choses qui ne peuvent que normalement nous dépasser, puisque venant de lui.

Réaliser sa grandeur te dissuadera aussi de le manipuler mais de l’accepter tel qu’il est, Papa mais souverain, amour, mais aussi Seigneur, sauveur, mais aussi maître, ami, mais aussi Dieu. Malheureusement il a beau nous rappeler qu’ « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant ses voies sont élevées au-dessus de nos voies, Et que ses pensées au-dessus de nos pensées ». (Esaïe 55 :9)  et que « Le ciel est son trône, Et la terre son marchepied » (Esaïe 66 :1). Nous avons du mal à le croire, et à le prendre comme il est. Cela a un réel préjudice à notre prière, car nous ne pouvons  pas demander et croire et avoir au-delà de ce que notre intelligence et notre foi nous fait voir Dieu.

Il nous faut réveiller notre foi, demander à Dieu de nous ouvrir les yeux des l’âme pour mieux voir et discerner l’étendue de son identité et de sa capacité. Voilà notre prière aujourd’hui. Juste un peu de foi et beaucoup de volonté, comme Pierre quand il a marché sur les eaux.

Pierre a pris la décision de quitter la sécurité de la barque et mettre les deux pieds sur l’eau. Je ne sais pas, si tu étais avec lui dans la barque, ce que tu aurais pensé de son acte. Peut-être que tu allais lui demander de ne pas « faire le fou ».  Mais  Pierre ne s’est pas enfoncé pas dans l’eau. Il a fait ce qu’aucun homme n’a pu faire avant et même après. Sa foi en la réelle dimension de jésus lui a permis d’expérimenter quelque chose d’extraordinaire, de surnaturel. Pendant les premiers pas, il a regardé Jésus et il a avancé sur l’eau mais, à un moment donné, il a détourné son regard du Seigneur pour le diriger vers les vagues. Celles-ci étaient assez grosses puisque Jésus n’avait pas encore calmé le vent. Alors Pierre a paniqué et  a commencé à enfoncer dans l’eau. Il avait bien commencé mais il a flanché car il a détourné son regard de Celui qui pouvait lui donner la victoire parfaite. Jésus lui a dit par la suite : «  Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? »

A la différence de beaucoup de chrétiens, Pierre est quand même sorti de la barque et fait quelques pas sur les eaux. À ce moment-là, il était peut-être un homme de peu de foi, mais pas un homme sans foi. Il a cru en la parole de Jésus, à la promesse de Jésus. Il a cru en la divinité de Jésus. Un peu de foi c’est quand même mieux que pas de foi du tout. Ce peu de foi peut en effet grandir. Son courage, sa volonté, et même sa fougue ont fait qu’il a été le seul à demander quelque chose d’aussi particulier à Jésus et à sortir courageusement de la barque. Les autres disciples n’ont pas voulu "se mouiller". Ils ont préféré rester dans la sécurité de leur barque au lieu de saisir l’opportunité qui s’offrait à eux de pouvoir expérimenter quelque chose de merveilleux avec la Maître.

L’Eternel ne décourage pas quelqu’un qui a la foi courageuse, qui veut aller plus loin dans son expérience avec lui. C’est déjà un acte de foi et de reconnaissance reconnaître la réalité de Dieu. Nous servons un Dieu grand et tout-puissant qui ne peut nullement être limité dans sa dimension et dans son action dans nos vies. Alors, reconnaissons Dieu comme il est, dans son infinie grandeur, élevé au dessus de tout, Créateur incréé ; arrêtons de le limiter dans nos périmètres de vision et de pensées, ensuite sortons de la barque en fixant notre regard sur Jésus.

Je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu'il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, et quelle est envers nous qui croyons l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. (Ephésiens 1 :16-19)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article