Humilité ou complexe d'infériorité ?

Publié le par Vie influente

"Il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix." Philippiens 2.8

Bonjour Bienaimé(e) en Jésus-Christ. c'est toujours une réelle bénédiction pour moi, chaque fois que le eigneur me donne l'opportunité de partager avec vous sa parole. Les cours, mon épouse qui attend notre bébé (eh oui !), ont eu raison de notre disponibilité sur l'Internet. mais notre joie est immense, chaque fois que nous avons le temps de nous connecter sur le site et voyons ce que Dieu fait dans cette communauté en ligne. Puisse sa lumière continuer à nous éclairer.

Je voudrais que nous partagions ensemble sur l'humilité. merveilleux et complexe sujet mais que le Saint-Esprit nous aide.

Connais-tu l'histoire de cette femme qui disait à son pasteur : "Durant ces années de vie chrétienne, j'ai appris l'humilité. Je suis probablement l'une des plus humbles de l'église à présent." Drôle de personne n'est-ce pas ? Qui est-ce qui va se vanter d'être humble ?

Je suis peut-être le seul à avoir cru des erreurs, mais pendant très longtemps, j'ai eu une fausse idée de l'humilité (si je suis le seul, tant mieux, mais il y a probablement d'autres personnes qui ont été trompées par le mensonge que je vais exposer dans quelques secondes…).

Qu'est-ce que l'humilité ? J'ai cru que l'humilité c'était de marcher la tête baissée – si c'est pour éviter les excréments canines dans la rue, c'est de la sagesse, mais si c'est pour paraître humble et sans importance aux yeux des autres, c'est de la folie ! J'ai cru que l'humilité, c'était accepter son rôle de chrétien-victime dans un monde anti-Dieu. Cette attitude d'auto-victimisation, c'est encore de la folie ! Quand je n'avais pas le courage de dire à un copain que c'était un idiot s'il ne croyait pas en Dieu, j'appelais cela de l'humilité. C'était de la lâcheté ! Pour être humbles, certains se contentent d'une vie médiocre, se complaisent à être des victimes, portent des habits tellement ringards que ma grand-mère les auraient trouvé ultra-tendance. Non, l'humilité ne consiste pas à être la risée des gens normaux ! L'humilité, ce n'est pas être le tocard de service ! L'humilité, ce n'est pas se laisser marcher sur les pieds par n'importe quelle racaille, même chrétienne évangélique. Jésus a été l'exemple d'humilité parce qu'il a fait la volonté de son Père, et pas parce qu'il se promenait en sandales (j'ai moi-même des sandales, je n'ai rien contre les gens en sandales !). Etre humble, c'est avant tout obéir à Dieu. Et voici ce que Dieu dit à ceux qui lui obéissent :

"Si tu obéis à la voix de l'Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd'hui, l'Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre." Deutéronome 28.1

Le paradoxe, c'est qu'en se soumettant à Dieu et en faisant sa volonté, on reçoit de Dieu la 'supériorité sur toutes les nations de la terre'. Qui a dit qu'être humble, c'est être inférieur aux autres ? Qui a dit que pour être humble, on devait se laisser dominer par n'importe quel copain ou collègue ? Au contraire, Dieu nous demande d'être ses représentants sur terre, j'aime bien le terme «  Ambassadeurs », que le Pasteur Pascal aime utiliser quand nous avons le temps de communiquer sur Internet. Est-ce qu'un Dieu tout-puissant doit être représenté par des louzeurs et des minables ? Non ! Un Dieu tout-puissant veut des représentants actifs et influents. Si nous obéissons à la Parole de Dieu, nous avons cette promesse : "L'Éternel fera de toi la tête et non la queue" Deutéronome 28.13

Et toi, quelle sorte d'humilité recherches-tu ? Est-ce que tu es satisfait d'une humilité de demie-portion ? Est-ce que selon toi, être humble, c'est être la dernière roue de la charrette ? Ou alors désires-tu avoir l'humilité de Jésus, qui se manifestait par l'obéissance ?

On trouve encore un peu partout une fausse idée de ce qu'est l'humilité. Et une compréhension erronée d'un texte de Paul semble accréditer ce malentendu :

"N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble." (Romains 12.16)

Mal compris, ce texte semble être la glorification de la médiocrité. Or, il n'en est rien. Il s'intercale entre : "Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres." et "Ne soyez point sages à vos propres yeux." ; il constitue une sorte de conclusion à une série de conseils sur la manière de se comporter dans l'amour du prochain, une mise en garde contre la tendance naturelle à s'élever par rapport à autrui, en un mot, à l'orgueil.

La véritable humilité n'est pas l'esprit de paillasson. Une mauvaise image de soi n'a rien de spirituel, et se dévaloriser systématiquement relève le plus souvent de l'hypocrisie. L'Écriture nous recommande plutôt de porter un regard lucide sur nous-mêmes :

"... je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun." ( Romains 12.3)

Le texte ne nous dit pas de ne pas avoir une haute opinion , mais une trop haute opinion. Si tu excelles dans un certain domaine, tu as le droit de ne point mépriser votre savoir-faire ; et si tu sais que ton excellence est un don de Dieu, tu honores le Seigneur si tu lui rend gloire.

Mais avoir une trop haute opinion de soi provient paradoxalement d'une réaction humaine à un sentiment d'infériorité ; on veut compenser son incertitude en s'affirmant, d'abord à ses propres yeux, puis au yeux des autres. Et on se retrouve sur la pente fatale de l'auto-élévation et de l'orgueil, ce qui est un autre paradoxe :

"Car quiconque s'élève sera abaissé" (Luc 18.14)

"... l'humilité précède la gloire." ( Proverbes 15.33)

 

La véritable humilité n'est donc pas le dénigrement de soi-même, mais le sentiment profond de notre vraie valeur en Christ, sans qui nous ne sommes rien, mais par qui nous pouvons tout :

 

"Je puis tout par celui qui me fortifie." ( Philippiens 4.13)

"car je n'ai été inférieur en rien aux apôtres par excellence, quoique je ne sois rien."(2Corinthiens 12.11)

"j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi." (1Corinthiens 15.10)

Et toi, quelle sorte d'humilité recherches-tu ? Est-ce que tu es satisfait d'une humilité de demie-portion ? Est-ce que selon toi, être humble, c'est être la dernière roue de la charrette ? Ou alors désires-tu avoir l'humilité de Jésus, qui se manifestait par l'obéissance ?

Que Dieu te bénisse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article