Et si on parlait de la Méditation de la Parole de Dieu ?

Publié le par Virginie Bulu (Sénégal)

Centre d'édification et de prière, pour une meilleure intimité avec Dieu, tel est l'objectif d'Eben-Ezer. Nous en parlons tellement que parfois le sens même d'une réelle intimité avec Dieu nous échappe. Qu'est-ce qu'être intime avec Dieu, comment y arriver ?

 

L'intimité avec Dieu tout comme l'intimité avec l'être humain se cultive. On ne se rencontre pas un jour et le lendemain on est intime, mais c'est un apprentissage de chaque jour, en demeurant toujours avec la personne, en l'écoutant parler, on arrive à mieux cerner la personne, ce qu'elle aime, ce qu'elle déteste, ce qui luit fait plaisir et ce qui lui fait mal. La prière est un moyen essentiel pour entrer dans la présence de Dieu, pour pouvoir commencer une relation avec Dieu, commencer à communiquer, à dialoguer avec lui. Nous avons longtemps entendu parler de la prière, comment s'y prendre mais aujourd'hui nous nous attarderons plus sur la méditation de la Parole de Dieu.

 

Qu'est-ce que la méditation de la Parole ? Plus qu'une lecture et on essaie comprendre ce que contient le passage lu, la méditation de la parole est une étude de la parole et sa mise en pratique dans notre vie propre. Ce qui veut dire que la méditation de la Parole est ce qu'à l'école nos professeurs ont appelé l'étude de texte. De quoi parle le texte ? Où se déroule l'action ? Quels sont les personnages principaux ? Qu'est-ce qui est frappant sur les personnages principaux ? Y a-t-il un modèle à suivre ? Des conseils ou des recommandations à suivre ? Des péchés à confesser et à abandonner ? Y a-t-il une nouvelle révélation de Dieu ? Y a-t-il des engagements à prendre avec Dieu ? Y a-t-il des vérités spirituelles que je pourrais appliquer à ma vie chrétienne ? Telles sont les questions qui peuvent surgir dans notre esprit pendant la méditation.

 

Vu comme cela ça a l'air un peu flou ou ambigu. Nous allons essayer la pratique à l'aide d'un passage biblique. Avant tout il est important de noter que toute méditation de la Parole est précédée de moments de prière car contrairement à tout autre livre que nous pouvons étudier, ici il s'agit de la Parole de Dieu et la personne qui est à même de nous expliquer sa parole, c'est Dieu lui-même. Il a dit qu'il nous enverra le Saint-Esprit qui nous enseignera toutes choses, alors prier et demander à Dieu de nous enseigner par sa Parole. Je crois que la méditation de la Parole est le message de Dieu pour nous le jour où nous la méditons, raison pour laquelle il est important de commencer par la prière afin d'inviter Dieu à nous parler et nous instruire pour la journée car sa Parole est une lampe à nos pieds et une lumière sur notre sentier, elle nous montre le chemin à suivre (Psaumes 119, 105). Etant donné que notre mémoire ne peut pas tout conserver, il est nécessaire et même important d'avoir avec soi un cahier de méditation, que j'appelle la plupart du temps « mon journal spirituel intime » où seront notés tous les enseignements reçus des méditations, toutes les paroles de Dieu adressées à notre endroit, toute révélation reçue de Dieu.

 

Si nous méditons par exemple le passage de 1 Samuel 1, le chapitre entier, en essayant de répondre aux questions ci-haut notées :

De quoi parle  le texte : il s'agit d'une famille polygame ou l'une des coépouses (Pennina) a eu la grâce d'avoir des enfants et l'autre (Anne) a été rendue stérile par l'Eternel. Et Pennina comme toutes les coépouses méprisaient et se moquaient d'Anne pour la pousser à bout devant leur mari impuissant.

1 Samuël 1:2, 6  « et il avait deux femmes: le nom de l'une était Anne, et le nom de la seconde, Peninna. Et Peninna avait des enfants, mais Anne n'avait pas d'enfant.

Et son ennemie la chagrinait aigrement, afin de la pousser à l'irritation, parce que l'Éternel avait fermé sa matrice. »

De cela ressort que le personnage sur lequel est centrée l'histoire est Anne.

Qu'est-ce qui est frappant chez le personnage principal : Anne stérile se plaignait de son sort auprès de son mari mais ce dernier ne pouvait pas résoudre son mari et tout ce qu'il pouvait faire c'est l'aimer plus qu'il n'aimait Pennina, et cette situation a duré de longues années. Mais la Bible dit qu'après avoir longtemps pleuré auprès de son mari Anne se leva (versets 9 et 10) et alla épancher son cœur auprès de Dieu.

La parole méditée doit pouvoir être appliquée à notre vie de tous les jours. Alors quelle application spirituelle et contextuelle pouvons-nous faire du passage que nous venons de méditons ? Tout d'abord que la cause de nos malheurs n'est pas toujours le péché ou l'ennemi mais parfois Dieu dans sa souveraineté Dieu peut nous affliger afin de plus tard manifester sa puissance dans notre vie. Ensuite que maintenant les circonstances et les personnes autour de nous pour nous opprimer pour nous pousser à bout et nous pousser à nous irriter contre Dieu. Mais nous saluons l'attitude d'Anne qui à aucun moment s'est irrité contre Dieu. Une autre chose que nous pouvons retenir c'est qu'après avoir longtemps pleuré, Anne s'est levé, elle a pris la décision de ne plus se lamenter auprès de son mari, car la solution ne venait pas de lui, mais elle est allé vers celui à qui rien n'est impossible. Alors quand j'ai des problèmes, à qui je cours, vers qui je me tourne pour obtenir des solutions ? Si c'est vers des hommes la Bible dit que le secours de l'homme est vain. Mais faire comme Anne et aller auprès de Dieu car lui seul peut et quand on sortira de sa présence, notre visage ne sera plus jamais le même (verset 18 «  Et elle dit: Que ta servante trouve grâce à tes yeux! Et la femme s'en alla son chemin; et elle mangea, et elle n'eut plus le même visage. »)

 

Après avoir ainsi médité, nous devons l'appliquer dans notre vie, cela n'est pas toujours facile mais progressivement, Dieu par sa parole agit et nous transforme, ôte en nous les failles qui existent encore afin que de jour en jour nous puissions plus semblables à lui. Ainsi tous les jours nous devons veiller sur notre voie, par rapport à ce que Dieu nous aura dit dans notre méditation. Et le soir, devant l'Eternel nous pouvons faire la rétrospective de notre journée, jusqu'où avons-nous marché selon sa Parole, où avons-nous failli et comment y remédier ? Et tous les jours par le Saint-Esprit Dieu nous soutient. Parfois on méditera sans véritablement comprendre. Ne pas se décourager mais chercher des aînés, des frères qui peuvent nous expliquer ces passages que nous ne comprenons pas ou encore aller sur le net dans les sites chrétiens des réponses à nos questions. Et si jusque là on n'a toujours pas de réponse, en fait Dieu nous en fera la révélation tôt ou tard par une situation qui arrivera, c'est le travail du Saint-Esprit de nous enseigner. Et si aujourd'hui je ne comprends pas, il est fidèle pour me le faire comprendre demain.

Psaumes 119:147-148 « Je devance l'aurore et je crie; J'espère en tes promesses.

Je devance les veilles et j'ouvre les yeux, Pour méditer ta parole. »

 

La méditation se fait de préférence le matin, très tôt le matin car on a l'esprit plus alerte et on n'est pas encore emporté par le train-train de la vie quotidienne, on n'est pas encore bousculé. Et il est important de commencer la méditation livre par livre, chapitre par chapitre, cela nous permet d'avoir une meilleure connaissance de la Parole et même dans son esprit on ne sera pas désordonné par rapport à ses méditations.

 

Mais que nous apporte la méditation de la Parole de Dieu ? Très souvent on illustre l'importance de la méditation de la Parole avec le passage de Luc 4, 1-13 où par la Parole le Seigneur Jésus a résisté à la tentation de l'ennemi et remporté ainsi la victoire. Hormis cela, la méditation de la Parole nous aide dans la prière. Quand nous connaissons la Parole de Dieu, de même nous pouvons savoir quoi lui demander selon sa volonté et ainsi être exaucé dans nos prières. La meilleure prière est faite conformément à la Parole de Dieu car Dieu est fidèle à sa Parole pour l'exécuter (Jérémie 1, 12)  et il ne peut se renier lui –même (Nombres 23, 19).

Jean 4:23-24 « Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité. »

La méditation de la Parole entre autres nous aide dans l'adoration. En effet on ne peut adorer qu'une personne qu'on connaît et la meilleure façon de connaître Dieu c'est au travers de sa Parole. Tous les jours en nous nourrissant de sa Parole notre esprit trouve les paroles appropriées pour adorer celui à qui nous avons voué notre vie. Telle est l'importance de la méditation dans la vie d'un enfant de Dieu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
oui, je fais des méditations autant que je le peux, je médite souvent sur la mort de Jésus sur la croix et des fois je pleure via ce que je pense, Jésus a tellement souffert pour nous, notre Sauveur du monde et on ne semble pas apprécié tout ce qu'il a fait pour nous, les pauvres pécheurs... moi, je suis née Catholique du baptême dans une église, je pratiquais ma religion avec mes parents qui étaient très croyants; auj., je vais rarement à la messe, j'ai commencé à aller dans une salle, que les chrétiens appellent une église mais c'est une salle (autrefois de danse) et j'aime les pasteurs qui nous parlent constamment de notre Seigneur et Dieu; semblent dire que Jésus est en Dieu, mais moi, je crois plutôt que Dieu est le père et que le fils est Jésus. Ils parlent rarement de Marie qui pour moi a eu un grand rôle à faire, dont élever le petit Jésus qui est devenu à 33 ans, notre Sauveur du monde, l'agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde et c'est pas rien, Marie a élevé, aimé, choyé le petit Jésus, elle l,a aidé à grandir en le nourrissant comme une mère le fait...etc... on devrait parler d'elle plus souvent, eux, ne la prie pas! ni les saints du ciel. Moi, je suis septique à cette religion, même si j'y vais quand même car j'aime les louanges qu'ils font au Seigneur et les prières et des récits de la bible. je continue à y aller quand je peux, bientôt, je déménage trop loin pour devoir y aller le dimanche, alors j'irai a la messe dans une vraie église....
Répondre