Quand Jésus boulèverse tes projets

Publié le par Pascal Babel'a

En ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David, J'en réparerai les brèches, j'en redresserai les ruines, Et je la rebâtirai comme elle était autrefois. (Amos 9:11) 

Avant de rencontrer Jésus, « l'homme qui transforme », la Bible déclare que vivais selon les pensées de ton coeur, tu courrais partout chercher à remplir le vide que tu sentais toujours présent dans ton coeur. Tu étais perdu, en ruines, comme une maison délabrée. Son propriétaire ne pouvait même plus l'utiliser, ni même la faire louer. Ta façade extérieure était peut-être belle vue du dehors, mais à l'intérieur, tout croulait, les fentes, comme dans beaucoup de maisons ici au Sénégal, n'étaient visibles que lorsque l'on entrait à l'intérieur de toi.  Belle façade dehors, qui cachait en réalité une maison fissurée de toutes parts, prête à s'écrouler. Masque de bronze, pour cacher les brûlures, les boutons, les cicatrices sur le visage. Combien de personnes, mortes au-dedans d'elles mais dont la façade extérieure nous fait croire qu'elles sont plus heureuses que nous. C'est pourquoi, il a fallu à l'esprit de Dieu d'entreprendre un programme énorme de rénovation afin de réparer les opinions que tu avais de Jésus, de la vie en tant que telle, des autres et même de toi-même.  

Lorsqu'un logeur commence à rénover sa maison, tout le monde sait qu'elle n'aura plus la même valeur lorsqu'elle sera remise en location. Le coût change forcément. Saches donc que si tu as laissé entré Jésus  dans ta vie d'un cœur sincèrement et non pas par engouement ou courant religieux, saches donc qu'il va apporter de sérieuses modifications, dans ta vie, dans tes projets, dans tes désirs. L'un des outils qu'Il utilise est l'évangile. « Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de l'évangile ». (1 Corinthiens 1:21)

Si nous croyons qu'il est l'architecte, le concepteur et le propriétaire de notre vie, nous ne devons jamais perdre notre faim de sa parole, "car la foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la parole de Dieu." (Romains 10.17.) En effet, c'est par l'esprit de sa parole que petit à petit Dieu rénove notre vie, notre destinée, et nous donne une autre valeur vis-à-vis de nous mêmes, et de notre entourage, pour la seule gloire de son nom. Cela ne peut évidement que bouleverser les plans anciens, comme quand le balcon était du côté Est, il peut le mettre du côté Nord, lors des rénovations, afin de donner plus de fraîcheur au salon. Cela bouleverse à coup sûr nos projets, nos ambitions, avant lui. Mais cela ne veut pas dire que nous n'avons plus de projets ou d'ambitions avec lui. La seule différence est que lui connaît mieux ce qui fera notre bonheur, non pas un bonheur momentané, mais stable, qui dure, propre et réel. Cela surprend toujours l'esprit non régénéré de constater que la parole prêchée transforme l'homme le plus rebelle à l'évangile, en une personne prête à tout pour annoncer le Royaume de Dieu. Dans notre vie chrétienne, nous connaissons sûrement deux ou trois personnes qui, hier encore de vraies insoumises à la parole de Dieu, ont été par la suite, totalement transformées, rénovées grâce à la parole qu'elles ont entendue. Il n'y a que lui qui connaît dans quel état il nous trouve  au départ. Mais il est aussi le seul capable de forcer le piège qui tenait captives nos pensées et nous redonner ainsi une nouvelle vie.

La Bible déclare qu'il " envoya sa parole et les guérit, Il les délivra de leurs infections. Qu'ils célèbrent l'Eternel pour sa bienveillance et pour ses merveilles en faveur des humains ! " (Psaumes 107.20-21)

Sa Parole nous conduit vers notre destinée; elle est notre guide pour trouver le bon chemin, elle est la carte routière dont nous avez besoin sur l'autoroute de ce monde, elle est la lumière qui nous éclaire sur la route de notre vie, afin que nous ne fassions pas fausse route, et tomber dans un trou profond.

Quand on rencontre Christ, il fait petit à petit une rénovation de notre vie, pour que nous soyons utilisés pour un usage autre, mais meilleur. Il nous rénove pour nous donner une autre valeur, afin que sa gloire se manifeste par nous et pour nous. Passer du temps avec lui par la prière et la méditation de sa parole nous change et nous transforme. Cela ne peut que bouleverser nos plans initiaux, avant que nous ne le rencontrions. Cela ne peut que changer notre vision de la vie, des autres et de nous mêmes, mais nous savons une certitude qui nous donne la paix et l'assurance : C'est lui l'architecte et le propriétaire de notre vie. Nous devons lui faire confiance et nous laisser petit à petit rénover par lui, afin qu'il nous utilise pour quelque chose de grand, de meilleur, même si ce choix au yeux des hommes ressemble à de la folie.  Normal, s'ils n'ont que les yeux physiques pour voir, et la tête physique pour comprendre. Nous ne voyons pas le vent mais nous croyons qu'il existe et redoutons même sa force. La transformation que Dieu apporte dans la vie de celui qui s'approche de lui est au-delà de ce que le vent peut faire dans toute sa violence.

Nombres 32 nous présente le moment pour Israël, d'obéir à l'Éternel et d'entrer dans le pays de la promesse. Il leur faut d'abord pour cela traverser le Jourdain. « Mon serviteur, est mort; maintenant, lève-toi, passe ce Jourdain, toi et tout ce peuple, pour entrer dans le pays que je donne aux enfants d'Israël. Tout lieu que foulera la plante de votre pied, je vous le donne, comme je l'ai dit à Moïse. (Josué 1 : 2-3)

Les rachetés  de Jésus sont aussi appelés à jouir dès ici-bas de leur héritage céleste. Mais il leur faut d'abord saisir en pratique ce que représente cette traversée du Jourdain : notre mort et notre résurrection avec Christ. Cette traversée fait souvent peur à beaucoup de personnes et ne s'engagent pas avec Christ. D'autres veulent plutôt contourner le Jourdain, chercher l'endroit le moins profond et le moins large. Du coup, leur vie chrétienne n'est pas vraiment une vie de transformation véritable.

 L'histoire des fils de Ruben et de Gad est à cet égard un sérieux avertissement. Leurs troupeaux «étaient en grand nombre, en très grande quantité» (Nombres. 32:1). Aussi veulent-ils obtenir de Moïse «une faveur». Ils lui font cette triste demande : «Ne nous fais pas passer le Jourdain» (Nombres. 32:5).

Quels sont leurs motifs ? Comme lorsque Lot contemplant la plaine bien arrosée du Jourdain (Genèse. 13:10), ils ont vu le pays de Jahzer et le pays de Galaad, que l'Éternel vient de frapper devant Israël, en chemin vers Canaan. Ils disent à Moïse : C'est «un pays propre pour des troupeaux, et tes serviteurs ont des troupeaux !» Voilà ce qui tient beaucoup de place dans leurs pensées. La sauvegarde de ces biens terrestres pèse lourd dans la balance, au moment de prendre une décision qui engage toute leur vie.  

Des considérations analogues, d'ordre matériel ou familial, des ambitions personnelles, où le moi domine totalement tes pensées et impose les projets qui lui sied, Tu adoptes alors une position flou.  Si ton coeur est «perturbé, embarrassé» dans les affaires de la vie» (2 Tim. 2:4-6),  tu ne peux pas avoir la force et la joie de dire : « L'Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages. »  Tu ne peux pas  t'écrier avec joie : « Il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. (Psaumes 2, 1-3)

L'Eternel déclare dans sa parole dans Deutéronome 30:19   : « J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité »

 

Ce soir, proclames encore ton appartenance au peuple que Jésus a racheté et libéré par son sang. Arrêtes de te battre contre son esprit mais laisses toi plutôt te guider sur le vrai chemin de ta vie.  Ne restes pas sur le bord du Jourdain, oublies l'Egypte et tous ses trésors, traverse le fleuve et attends-toi à ce que Dieu avait planifié pour toi, depuis le commencement. (Ephésiens 2:10  Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article